AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'EVENT N°1 EST DESORMAIS OUVERT !!! RENDEZ-VOUS DANS LA CATEGORIE "PLAGE" PUIS DANS CELLE NOMMEE "EVENT N°1" ! BON JEU ♥️
Le forum a ouvert le 30 Mars 2011, n'hésitez pas à vous inscrire ! ♥️
De nombreux PV sont encore disponibles, mais vous pouvez incarner un perso inventé =)

Partagez|

Haunted House ? [pv Satoru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Inhabitant

♦ messages : 46
♦ ici depuis le : 27/04/2011
♦ avatar : Simon D


MessageSujet: Haunted House ? [pv Satoru] Ven 29 Avr - 0:49

-Zut alors...

Lee Ah Si souffla sans ménagement sur ses mains gelées et sauta sur la place en frissonnant dans le froid glacial de cette nuit d'avril.
Le village était déjà endormi a une heure ou dans son souvenir, Séoul semblait a peine se réveiller.
Autour de lui, la nuit avait totalement happé la forme rassurante des maisons, mais derrière lui il pouvait encore clairement voir la grande maison abandonnée qui surplombait la ville.
Au portail, l'écriteau « A VENDRE » pendait encore, tordu et rouillé, en grincant avec le vent.
Le jeune homme frissonna de nouveau, mais de peur. Il n'était pas vraiment un trouillard, mais il ne voyait plus rien. Et il détestait ca, tout particulièrement.
Il plissait parfois ses yeux abimés en espérant apercevoir une ombre, mais rien. Le silence total.

(b]-Il rigole ou quoi ?[/b]

Pesta t'il. Il sortit son portable et regarda l'heure. 0H00 et il n'avait pratiquement plus de batteries. Il n'arriverait meme pas a retrouver le chemin de sa maison avec ces histoires pensa t'il, se sentant sur le point de désespérer, et se promettant de faire passer un sale quart d'heure a Satoru si il n'aparraissait pas dans la seconde.

Mais a vrai dire il devait avouer, que la raison pour laquelle il l'attendait ici a pas d'heure lui échappait a lui meme. Et pourtant lorsqu'il était parti de chez lui. Il était totalement sur de ce qu'il faisait.
En vérité, cette maison devant laquelle il se trouvait était inhabitée depuis des années, bien avant qu'il ne vienne s'installer sur l'ile. Il avait parfois entendu certains veillards raconter ce genre d'histoire a leur petit enfant pour leur faire peur. Il ne croyait pas a ce genre de choses, mais il s'était dit...Après tout pourquoi pas ?
La lègende disait que des années auparavant, un couple se serait mutuellement mis a mort dans ce manoir. Pour diverses raisons qu'il n'avait pas réellement compris.
Cependant, il savait qu'a cause de cette histoire, elle ne s'était jamais vendu.
Des superstisions ridicules s'était il dit.
Il était idiot de croire a quelque chose tant qu'on ne le voyait pas réellement de nos yeux. C'était son leit motiv.
Il ne valait mieux pas s'arreter sur des idées recues pour continuer a vivre.
Il avait sincèrement pensé cela jusqu'à ce qu'une rumeur ne se répende dans le village. Des cris étaient entendus chaques nuits venant de cette maison.

Comme pour répondre a ses pensées, un cri fusa dans l'air au dessus de lui. Le jeune homme sursauta et poussa un cri en écho. Finalement il se rembrunit en se rendant compte qu'il avait failli prendre ses jambes a son coup devant un simple hibou.
Il soupira, et reprit le cours de ses pensées.

Ainsi, le soir meme, lorsque lui meme avait entendu ces fameux cris, le garcon n'avait put s'empecher de penser au mystére de l'enlèvement de la jeune Kanna. Y avait il un lien ou était ce simplement une idiote coyance populaire qui lui montait a la tete ? Finalement il avait décidé de tenter le tout pour le tout et de s'en assurer.
Ainsi donc, il avait envoyé un message a Satoru pour savoir si il était partant pour une sortie nocturne.

Pourquoi a lui et pas a un autre ? Il se le demandait bien tiens. Il aurait eut surement plus de chance avec quelqu'un d'autre. Un de ses amis par exemple ? Pas qu'il n'appréciait pas le jeune lycéen. Au contraire, mais ce garcon était quelqu'un de tellement froid qu'il s'obstinait inlassablement a repousser toute sorte d'amitié. Ca ne serait finalement pas étonnant qu'il n'ait meme pas régardé son sms et qu'il soit allé se coucher aussi sec. Il soupira a cette idée.
Finalement il décida qu'il n'était plus utile de l'attendre aussi il décida de faire de son mieux pour rejoindre sa maison.
Il tourna les talons pour...Se retrouver nez a nez avec le beau lycéen.
Il fit un bond énorme pour atterrir de nouveau a quelques mètres de lui.
Il plaqua sa main sur son coeur en soupirant comme si il venait de courir un marathon.

-Merde, fais attention, ca peut rendre les gens cardiaques ces conneries.

Se rendant compte que meme en ne sachant pas le but de leur sortie, le lycéen avait bravé le couvre-feu pour venir le voir, il lui offrit un large sourire et entreprit de lui expliquer la situation.

-En fait, ces cris, et ces histoires bizarres....Jme suis dis qu'on devrait aller jeter un coup d'oeuil non ? Qu'est ce que tu en penses ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Famous

♦ messages : 329
♦ ici depuis le : 30/03/2011
♦ avatar : Lee Jun Ki
♦ pseudo : Madara
♦ DC : Kohara Sora


MessageSujet: Re: Haunted House ? [pv Satoru] Dim 1 Mai - 22:15

Et les jours qui passent.
Yamada Satoru n’avait pas spécialement de griefs contre l’île d’Okinawa, jusqu’à ce qu’il apprenne que sa classe et lui allaient être coincés ici. Pas de bateau l’été ! C’était la meilleure. Les journées étaient longues, trop longues, Satoru-san n’en avait plus qu’assez de cet endroit. Il voulait rentrer à Tôkyô, reprendre ses habitudes, retrouver sa guitare et sa place de lycéen le plus populaire de son lycée. Évidemment, jamais rien ne se passait comme prévu et en plus de cela, une élève de sa classe, Kanna, avait disparu. Quelle plaie ! Cet été, rien ne se passait bien.

Satoru poussa un grand soupir et massa son nez, fraîchement réparé. La fin de journée s’était - heureusement ou malheureusement ? - amenée plus vite que d’ordinaire. Le jeune homme était allongé sur son lit, pieds nus, ses manches remontées. Ses cheveux noirs mi-longs formaient une étoile sur le coussin où il avait posé sa tête. Il ouvrit ses yeux de jais, qui s’accordaient à sa chevelure. La tenue claire et décontractée de Satoru, composée d’une légère chemise blanche et d’un jean bleu, contrastait avec ses attributs sombres. Le jeune homme tendit le bras et attrapa tant bien que mal son portable posé sur une étagère accrochée au mur. Il l’ouvrit et relut le message qu’il avait reçu ce matin, de la part de Lee Ah Si. Ils se sont rencontrés lors d’une sortie avec la classe. Satoru a eu droit aux remarques habituelles (« gosse de riche », « fils à papa » ...) mais finalement les choses se sont plutôt bien passées. Enfin du point de vue de Lee... Qui lui a fait la conversation pendant tout le temps (il parlait tout seul, quoi). C’était il y a deux semaines. Depuis ils se voient très régulièrement, la plupart du temps c’est Lee qui harcèle Satoru parce qu’il a une idée ou un bon plan. En bon japonais bien élevé et poli, Satoru manifeste du respect à Lee, de cinq ans son aîné. Même si ce dernier lui casse plus que les pieds qu’autre chose...

Mais malgré tout, il faut l’avouer, la compagnie de Lee n’est pas désagréable. Le message de ce matin évoquait une nouvelle excursion, en pleine nuit cette fois-ci. Il parfait de maison hantée et de fantôme. Satoru voyait d’ici le nouveau délire de Lee, probablement déjà embarqué dans son trop-plein d’imagination. Et depuis ce matin, Satoru était incapable de se décider, il changeait d’avis toutes les heures, parfois tous les quarts d’heure. La question ? Est-ce qu’il va aller rejoindre Lee. Oui, non, peut-être, plus tard, maintenant, dans trois jours, dans deux heures etc. L’indécision était un phénomène que ne supportait guère le jeune homme. Cette joute d’esprit le fatiguait.
Bon.
Satoru se redressa et sauta sur ses pieds. Il s’accroupit pour fouiller dans son sac. Il en retira son porte monnaie et prit une pièce. Pile, il allait roupiller, face, il allait rejoindre l’autre huluberlu (mais un huluberlu mignon). La pièce vola, retomba sur la main de Satoru qui claqua avec son autre main. Il la souleva. Face. Évidemment. Il était vingt trois heures vingt deux, ça se trouve Lee était déjà reparti chez lui. Enfin, face c’était face. Le jeune homme renoua les boutons de sa chemise, chercha ses chaussettes sous le lit et enfila sa veste noire. Il attrapa ses bottes basses, glissa son portable dans sa poche. Puis il se faufila hors de la pièce, prit soin de la fermer à clé et sortit de l’auberge. Oulah ! C’était peut-être une nuit de plein été, mais un vent frisquet s’était levé. Satoru frissonna, puis consulta l’adresse remise par Lee. Allez !

Satoru mit un temps fou à trouver son chemin, et la maison ! Il était minuit passé lorsqu’il trouva enfin la bâtisse. Une vraie ruine comme dans les films d’horreur. Ce qui n’impressionnait guère le jeune homme. Mais il se demandait quelle était l’histoire de ce manoir, il n’avait rien compris à l’explication rapide de Lee dans le sms. D’ailleurs, où était-il, celui-là ? Satoru le chercha des yeux. Peut-être était-il déjà parti... Ah non, le voilà, qui lui tourne le dos. Le jeune tôykôïte s’avança silencieusement. Il n’avait pas eu l’intention de lui faire peur, mais cela réussit quand même. Lee, se retournant, eut la peur de sa vie, et ne manqua pas de lui faire remarquer.

« Merde, fais attention, ça peut rendre les gens cardiaques ces conneries. »
« Désolé. »
« En fait ces cris, ces histoires bizarres... J’me suis dit qu’on devrait aller jeter un coup d’oeil, non ? Qu’est ce que tu en penses ? », fit Lee avec un large sourire cette fois-ci.
« ... Allons voir. »

Satoru n’était qu’à moitié motivé, mais il était venu pour ça. Il passa devant Lee et alla ouvrir le portail. Rien de bien compliqué, celui-ci faillit tomber lorsqu’il le poussa. Il enjoignit Lee à passer devant Lee, et les deux jeunes hommes s’approchèrent de la maison. La porte était horriblement sale, et délabrée. Satoru regretta de ne pas avoir emmené ses gants (il était maniaque de propreté...). À deux, ils décoincèrent la porte, qui menaça de s’effondrer sur eux. Mais Satoru se glissa dans l’impasse, suivit de près par Lee.
L’intérieur était absolument déplorable. Tout n’était que poussière, détritus, saleté... Satoru eut un bref haut le coeur. Il s’avança, et commença à chercher, n’importe quoi. Il interpella Lee après à peine une minute. Il lui désigna, au milieu de la salle à manger, des taches. C’était sans équivoque des taches de sang séché. Il y en avait beaucoup. C’était visiblement ici que le couple était mort. Bon, et alors ?

« Vous cherchez quoi au juste... ? » Satoru leva les yeux et son regard se posa sur l’escalier. « On monte à l’étage... ? Il doit y avoir des trucs... Une chambre, je ne sais pas... »

Le jeune homme ne palabra pas davantage et sans attendre la réponse de Lee, il grimpa les marches quatre à quatre. Oulah ! Ce n’était pas aussi solide que ça le paraissait. Satoru prit garde à bien se tenir et sauta sur le palier. Aussi poussiéreux et délaissé que le bas. Apercevant quelques araignées sur la faïence anciennement blanche de la baignoire dans la salle de bain, le jeune homme ferma vite la porte et s’éloigna. Il répugnait les insectes, les araignées et autres petites bêtes du genre.
Il trouva enfin la chambre. Il appela Lee, qui n’était toujours pas monté. Il poussa la porte, et se retrouva nez à nez avec une grosse toile d’araignée. Il se débattit pour s’en défaire, et s’épousseta les vêtements, la mine dégoûtée. Tiens ? Tous les meubles étaient recouverts de draps blancs. Satoru n’en avait aperçu que dans la cuisine. Curieux, il enleva les draps. Il découvrit une table de chevet, deux commodes, une petite armoire. Le lit était composé de deux futons surélevés par une structure en bois. D’épaisses couches de couvertures avaient été rajoutés, le lit devenant un nid douillet et chaleureux. Du moins il l’imaginait ainsi, le tout ayant vécu, et ayant perdu de sa couleur. Il s’assied sur le lit (vive les draps qui l’avait protégé de la poussière !) et ouvrit le tiroir de la table de chevet. Il trouva des porte-bonheurs et des photos, représentant un homme et une femme.

« LEE ! Qu’est ce que vous faîtes ? J’ai trouvé quelque chose. »

Ils avaient l’air heureux, sur les photos. Et ce Lee ! Qu’est ce qu’il faisait, bon sang ?

_________________

    山田睦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloud.asiat-world.com/

Inhabitant

♦ messages : 46
♦ ici depuis le : 27/04/2011
♦ avatar : Simon D


MessageSujet: Re: Haunted House ? [pv Satoru] Jeu 5 Mai - 21:10

Les battements accélérés de son coeur n'était pas tout a fait seulement dus a la soudaine apparition du jeune homme qui l'avait surpris. Ceci était bien du, aussi, au fait que son compagnon était comme toujours, d'une beauté a couper le souffle, et qu'il était frustré de son incapacité a cacher l'émerveillement que cela lui procurait, malgré le mauvais caractère, parfois, du jeune homme, et cette énervante facon qu'il avait de mettre une distance entre eux bien que le jeune homme essayait de se rapprocher à tous prix de lui.
Il soupira, et rala contre lui, pour la forme, seulement.

« Désolé. »

Un peu désolé de s'etre énervé, il s'empressa de changer de sujet. Il n'était pas quelqu'un de bien énervant. Et ne tenais pas rigueur bien longtemps aux gens. Aussi, son visage redevint aussitot rayonnant. Il savait que le fait de venir avait demandé beaucoup d'efforts au jeune homme et il lui en était reconnaissant.

« ... Allons voir. »

En un rien de temps, le plus vieux retrouva toute son énergie, et fut meme le premier a s'attaquer au portail, bientot aidé par son compagnon. Finalement, se dit il, soulagé, il n'aurait pas pu le faire tout seul. Et meme si son compagnon n'était vraiment pas bavard, il était content qu'il soit la, sinon c'était certain qu'il serait déjà chez lui. Et oui. Il était peut etre courageux, mais de la a aller réveiller les morts seul, hors de question.
Ils eut vite fait de rentrer a l'intérieur. Ce n'était pas que la maison avait étée entretenue ou quoi que ce soit. Et pour cause, la porte était rongée aux mites. Ca ne lui présageait rien de bon pour l'intérieur en lui meme. Et il ne fut pas décu. Au meme titre que Satoru, qu'il observa grimacer.
Il lui fit un léger sourire moqueur et dit.

-Dis donc, ca se voit que tu n'es pas du tout habitué a la crasse.

Cependant, lorsqu'il vit ce que son compagnon lui montrait, il ne put s'empecher d'avoir lui meme un moment d'hésitation. Heureusement, la maison ne sentait plus l'odeur des cadavres. Ainsi il put pénétrer sans craintes la cuisine, dévastée elle aussi, et pleine de vaisselle qui trainait la depuis des années. Il n'osa pas ouvrir le frigo.

« Vous cherchez quoi au juste... ? » Satoru leva les yeux et son regard se posa sur l’escalier. « On monte à l’étage... ? Il doit y avoir des trucs... Une chambre, je ne sais pas... »


Sans avoir attendu une quelconque réponse de la part du plus vieux, le lycéen s'élanca dans l'escalier. Il grimaca. Meme si son intérêt le touchait, il ne tenait pas a se qu'il se fasse très mal.

-Fais attention a ca, le bois ne vaut plus rien – Heureusement il constata que ses mises en garde étaient inutiles. Car celui ci avait très vite repris le dessus, donc il se contenta de lui répondre- J'ai entendu des cris ici cette nuit. Donc savoir si personne n'est venu ici. Vas en premier, je te rejoins.

Lorsque le plus jeune eut disparu dans l'escalier, le plus vieux se dirigea a tatons pour observer les alentours du salon et de la cuisine. Il n'y trouva vraiment rien d'intéressant et sa mauvaise vue l'empechait de chercher sérieusement. De plus, la falque de sang séché lui fichait des frissons. Il décida alors de rejoindre le plus jeune en haut. Lorsqu'il apercu quelque chose briller, derrière un des canapés.
Il s'approcha et plissa les yeux pour mieux voir l'objet ou les objets qui reposaient la. Et en effet, tout un trousse d'instruments plus bizarres les uns que les autres. Notamment des seringues neuves avec plusieurs flacons de l'on ne sait quelle chose, et un bandeau pour les yeux.


« LEE ! Qu’est ce que vous faîtes ? J’ai trouvé quelque chose. »


-Moi aussi ! Attends moi la haut j'arrive !

Après s'être soigneusement enveloppé les mains d'un mouchoir propre, il attrapa les instruments et se redressa, s'apprêtant a aller retrouver son compagnon a l'étage, lorsqu'un horrible craquement retentit sous ses pieds, faisant trembler la maison entière « un tremblement de terre ? » Pensa bêtement le jeune homme alors que le sol s'ouvrait sous ses pieds et qu'il était précipité dans la cave avec des morceaux de bois et de ciments.
Il se sentit comme frappé d'un violent coup de poing lorsqu'un parpin heureusement trop vieux pour le tuer se fracassa sur ca terre.

Il dut perdre connaissance, car lorsqu'il rouvrit les yeux, il était allongé sur de la pierre froide, en plein dans la poussière, les morceaux de bois, et les débris de ciments qui l'entouraient. Il gémit de douleur en dodelinant de la tete. Heureusement, il ne s'était rien cassé en tombant car il se releva rapidement et, sur les fesses, observa l'endroit dans lequel il était tombé. Une cave, de toute évidence, un vrai bonheur pour les antiquaires, remplie d'objets très vieux de différentes sortes et provenance.

Il leva la tete vers le trou béant qu'avait fait le plancher en s'écroulant.

-Rien de cassé la haut ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Famous

♦ messages : 329
♦ ici depuis le : 30/03/2011
♦ avatar : Lee Jun Ki
♦ pseudo : Madara
♦ DC : Kohara Sora


MessageSujet: Re: Haunted House ? [pv Satoru] Sam 7 Mai - 17:48

Si Satoru était impatient de monter là-haut, Lee ne put s’empêcher de lui faire quelques recommandations, tandis que le jeune homme grimpait les escaliers prudemment.

« Fais attention à ça, le bois ne vaut plus rien... » Satoru était déjà au premier étage, sain et sauf. « J’ai entendu des cris ici cette nuit. Donc il faut savoir si quelqu’un est venu ici cette nuit. Vas-y en premier je te rejoins. » Satoru hocha la tête et poursuivit son chemin.

Lee avait raison, Satoru n’était pas du tout habitué à la crasse. Elle le révulsait complètement, et il regrettait de plus en plus de ne pas avoir emporté des gants... Et un masque ! Il y avait une véritable infestation de poussière et d’insectes, araignées en tout genre. Et dès qu’on bougeait quoi que ce soit, une porte, une boîte, un vent espèce de vent de poussière s’élevait et aveuglait. Cela faisait combien de temps que cette maison était abandonnée, deux cents ans ou quoi ? Il savait que non, mais c’était l’impression qu’il avait. Et puis une ruine au milieu d’un quartier, c’était tout de même fort étrange. Enfin bon...
Toujours assis sur le lit, Satoru contemplait les photos. Elles n’étaient pas vraiment vieilles, dix ans tout au plus. La date s’était effacée au dos. Le jeune homme toucha les visages des deux personnes sur les photos. Ils étaient souriants, parfaitement heureux. Mais des photos récentes dans un décor datant de plusieurs dizaines d’années ? Quelque chose clochait, c’était certain. Et il fallait que Lee le sache ! Satoru l’appela à nouveau. Que fichait-il, bon sang ? Satoru se leva, et s’avança vers la sortie. Il s’apprêtait à apostropher Lee quand un grand bruit se fit entendre. La maison trembla et Satoru, trébucha, avant de se ramasser face contre terre. Un silence s’ensuivit, et Satoru toussa. Le visage sale, les lèvres noires de poussière... Il se releva douloureusement... Aaah ! Il sortit vivement un mouchoir de sa poche, éternua et se nettoya le visage en poussant des jurons.

Satoru s’appuya contre le montant de la porte. Il secoua la tête. La maison était silencieuse. Trop silencieuse. Ses yeux s’agrandirent. Lee ! Mince, il ne l’entendait plus. Imperceptiblement, il ressentit une drôle de... Comme une petite brûlure, au coeur. Satoru fonça hors de la pièce et se pencha au-dessus des escaliers. Il y avait un trou béant en bas, juste devant les escaliers. Mais il faisait trop noir, et il ne voyait rien. Ce qui l’inquiétait surtout, c’est qu’il n’entendait rien.

« Lee-san ? LEE-SAN ? »

Le jeune homme se précipita vers les escaliers et les dévala. Plusieurs marches craquèrent mais il ne s’effondra pas. Satoru contourna le trou en essayant d’apercevoir quelque chose à l’intérieur. Il ne voyait rien. Il fit volte face et regarda dans l’entrée, la cuisine, la salle à manger... Personne. Il revint auprès du trou. Il se mit à genoux cette fois-ci. La voix de Lee le fit sursauter et il faillit tomber.

« Rien de cassé là-haut ? »
Satoru poussa un soupir et grommela quelque chose comme « je savais bien que c’était un truc foireux ».
« Non, ça va. Et toi ? Attends... » Satoru sortit de sa poche son portable et ouvrit le clapet. Il régla la lumière pour qu’elle soit plus intense. Il étendit son bras au-dessus du trou pour l’éclairer. Il put enfin apercevoir le visage de Lee. Ce dernier était debout mais salement amoché. Il était encore plus sale que Satoru, et il avait une plaie qui s’étendait du front jusque dans le cuir chevelu. Lee n’avait pas chuté de très haut, mais les débris de parquet et de pierre avaient amorti sa chute - ce qui n’était pas le top comme matelas. Satoru, gardant le visage serein - enfin, indifférent, comme d’habitude - ne put cependant s’empêcher de froncer les sourcils en voyant la plaie saigner. Il prit dans sa poche un second mouchoir qu’il donna à Lee en tendant son autre bras le plus possible.
« Nettoyez ça... Attendez, je vais chercher une échelle ou si je trouve un truc qui s’y apparente. »

Satoru se leva et regarda tout autour de lui. Il lui semblait avoir vu... Ah ! Là-bas, le placard entrouvert. Il en extirpa une échelle de taille moyenne, repliée sur elle-même. Encore un objet récent dans une antique maison ! Il y avait un truc pas clair, c’était net. Satoru retourna auprès du trou et fit descendre l’échelle. Cela lui prit quelques minutes, la tache n’était pas aisée, mais Lee lui vint en aide de son côté. Ainsi le jeune homme put descendre sans danger et atterrit auprès de Lee. Il s’épousseta avant de regarder autour de lui. Dis donc ! C’était une vraie caverne d’Ali Baba ! Il y avait plein d’objets de toute sorte partout. Mais Satoru ne s’emballa pas. Il se tourna vers son compagnon d’aventure.

« Lee-san, je pense qu’on devrait simplement faire un tour et rentrer. On ne pourrait pas plutôt faire ça la journée ? On ne voit rien, vous êtes blessé, je suis tout sale et trois douches ne suffiraient même pas à me rendre de nouveau assez propre. ... ? »

_________________

    山田睦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cloud.asiat-world.com/

Inhabitant

♦ messages : 46
♦ ici depuis le : 27/04/2011
♦ avatar : Simon D


MessageSujet: Re: Haunted House ? [pv Satoru] Ven 13 Mai - 22:18



« Lee-san ? LEE-SAN ? »

Bien qu'il n'était pas vraiment fier de penser ça, le jeune homme fut heureux d'entendre une pointe d'inquiétude dans la voix du gosse de riche qui semblait toujours aussi froid et indifférent. Peut etre que « maintenant » il commençait a avoir tout de même les chocottes ? Pensa t'il non sans un sourire. Ou était il inquiet pour lui ? Son sourire s'agrandit. Il était persuadé que les coups qu'il avait reçut sur la tête le faisait légèrement dérailler mais n'en tint pas compte.

-Je suis la ! En bas !

Finit il par dire pour mettre fin a l'inquiétude du jeune homme. Puis, pensant soudainement qu'aussi au dessus des choses avaient du s'écraser ou rouler, il s'enquit tout de meme de l'état de son compagnon (il ne se serait jamais pardonné si quelque chose lui arrivait, peu importe combien il pouvait être énervant, parfois).
Sa tête apparut rapidement au dessus de lui. Le jeune homme plissa les yeux pour le voir dans la fumée.


« Non, ça va. Et toi ? Attends... »

A son plus grand plaisir le jeune homme se rendit soudain compte que son compagnon avait oublié de le tutoyer. Ne sachant pas si il l'avait fait exprès ou simplement sous le coup de l'émotion, il laissa tomber.
Il plissa de nouveau les yeux lorsque le faisceau lumineux de la lampe vint l'éblouir.
Il attrapa le mouchoir qui lui lança avant que celui ci ne tombe sur le sol et le regarda d'un air interrogateur.
En vérité, il n'avait même pas remarqué qu'il saignait abondamment et que le sang mouillait sa joue et venait s'étaler sur sa lèvre inférieure.


« Nettoyez ça... Attendez, je vais chercher une échelle ou si je trouve un truc qui s’y apparente. »

Il l'entendit farfouiller violemment a l'étage du dessus. Il fronça les sourcils en voyant que ses pas dégageaient une poussière vachement inquiétante.

-Fais attention a ce que tu fais tu...

Mais avant qu'il n'ait pu lui dire qu'il risquait de faire écrouler un peu plus le plancher miteux, une échelle se déroula devant lui et atterrit avec fracas près de ses pieds. Quelques secondes plus tard a peine, le lycéen sauta sur ses pieds avec son aide pour l'aider a ne pas perdre l'équilibre et il se dressa bientôt devant lui.


« Lee-san, je pense qu’on devrait simplement faire un tour et rentrer. On ne pourrait pas plutôt faire ça la journée ? On ne voit rien, vous êtes blessé, je suis tout sale et trois douches ne suffiraient même pas à me rendre de nouveau assez propre. ... ? »

Le plus vieux, plus tête brulée et téméraire que lui n'était pourtant pas rassuré, et surtout particulièrement faible dut a sa perte importante de sang. Pourtant, il était certain d'avoir mit le doigt sur quelque chose d'important...En parlant de quelque chose d'important. Il tourna sur lui même a la recherche du petit sac plein de seringues qu'il finit par trouver sous une pile de morceaux de parpins. Il l'essuya de sa manche et revint vers le plus jeune a qui il la tendit, désireux d'avoir son avis sur sa trouvaille.

-D'abord, regarde ce que j'ai trouvé. Plutôt louche non ? Ça a l'air récent !

Non content de s'être retrouvé ici, il tenait tout de même a explorer les yeux avant de partir. Alors avant que l'homme ait put protester, il était déjà entrain de sillonner les rayonnages de livres et de vieux objets rustiques. Rien de bien intéressant, a première vue. Alors il décida de retourner sur ses pas, lorsqu'un violent fracas retentit a l'étage du dessus. Le temps d'entendre une arme entrain de se faire recharger il s'était déjà jeté par réflexe sur Satoru et le plaqua contre le mur, sa main plaquée sur sa bouche.
Et il eut raison, parce que la ou se tenait son compagnon auparavant le bois et le sol se mit a voler en éclat sous l'impact des balles. Retenant son souffle, il attira le plus jeune a a peine quelques millimètres de lui, l'empêchant de bouger.
Il retira sa main de sa bouche mais lui fit signe de se taire.

Soudain, une voix profonde, masculine retentit au dessus.

-On dirait qu'il y a personne.

A coté de lui, quelqu'un semblait clairement plus nerveux. On pouvait le sentir bouger au dessus frénétiquement. Il pouvait lui même imaginer son cœur battre dans sa poitrine sous l'effet de l'angoisse et du manque...Du manque violent.
Seraient ils tombés dans un repaire de trafiquants de drogues ?

-Co...comment tu peux savoir...Hein ? Hein ?
Si on est dénoncés, on est foutus. Il faut passer la maison au crible fin. Vite !


Merde...

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Haunted House ? [pv Satoru]

Revenir en haut Aller en bas

Haunted House ? [pv Satoru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oumyou :: It's the End :: 
. Archives
 :: 
.TOPICS ABANDONNES
-