AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L'EVENT N°1 EST DESORMAIS OUVERT !!! RENDEZ-VOUS DANS LA CATEGORIE "PLAGE" PUIS DANS CELLE NOMMEE "EVENT N°1" ! BON JEU ♥️
Le forum a ouvert le 30 Mars 2011, n'hésitez pas à vous inscrire ! ♥️
De nombreux PV sont encore disponibles, mais vous pouvez incarner un perso inventé =)

Partagez|

Quand un téléphone vous envoie dans la gueule du loup ! [Tomoeda Hiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité




MessageSujet: Quand un téléphone vous envoie dans la gueule du loup ! [Tomoeda Hiro] Dim 10 Avr - 23:17

    Cela faisait trois jours. TROIS. Trois jours qu'elle n'avait plus aucune nouvelle de son père. Et pour cause. Son téléphone avait tout bonnement disparu. En rentrant de la plage, elle s'en était aperçu , et avait d'abord cru qu'elle l'avait égaré dans l'auberge.
    Et elle avait passé quelques bonnes heures à fouiller tous les coins. Aucun signe de son téléphone, aucun.
    Vous me direz, ce n'était qu'un téléphone ! Elle pouvait emprunter à un camarade...Mais elle y tenait à ce téléphone ! Ce n'était pas le top du top, mais c'était son père qui lui avait offert pour un de ses derniers anniversaires. Elle y tenait énormément. Ce cadeau avait une valeur sentimentale, mais était aussi très utile.
    Sur l'île, elle pouvait écrire à son père, mais la fainéantise prenait souvent le dessus, et puis de toutes les façons, elle préférait parler à l'autre de vive voix.
    Tous les trucs genre Facebook, MSN, ou même Twitter, ne l'intéressaient vraiment pas. Elle allait très peu sur son ordinateur à vrai dire. Et puis ils n'avaient pas les moyen de payer une connexion illimitée.
    Elle préférait davantage écrire, lire, cuisiner, ou même aider son père.

    Le lendemain de sa mésaventure avec Hiro, elle avait continué à chercher son téléphone portable. Elle était tellement perturbée que Yuichi lui avait demandé ce qu'il se passait. Elle avait été incapable de répondre tant c'était ridicule. Après tout c'était juste un portable, rien de plus !

    Aujourd'hui, elle avait continué ses recherches. Très passionnant, n'est-ce pas ?
    Elle avait cherché partout dans sa chambre, même dans les endroits les plus évidents, dans les poches de ses pantalons, son sac à main, son sac de plage...Son sac de plage ?! Mais bien sûr ! La plage ! Pourquoi n'y avait-elle pas pensé plus tôt ? La dernière fois qu'elle avait vu son téléphone, c'était dans son sac de plage..Il avait sûrement dû tomber de son sac !
    Avec un peu de chance, il serait toujours là bas..Enfin il ne fallait pas trop fabuler !
    Il était environ midi quand Hana décida de se déplacer jusqu'à la plage, le vent était plutôt fort aujourd'hui.
    Elle avait enfilé un short noir, et un débardeur rouge, et elle avait cru bon d'enfiler un gilet noir. Elle n'aimait pas vraiment le vent, et était du genre frileuse..
    C'était pour ça qu'elle détestait l'hiver . C'était sûrement la saison qu'elle haïssait le plus. Il faisait froid, il y avait de la neige, et de la pluie, tout était humide, et le vent était glacé. L'automne et le printemps étaient ses saisons favorites, elle aimait voir les cerisiers en fleurs, et l'automne était le prolongement de l'été, en quelque sorte , c'était une transition douce jusqu'à l'hiver qu'elle détestait tant.

    Bref. Quelques minutes après elle se retrouvait sur la plage, et fît le chemin jusqu'à l'emplacement où elle s'était posée quelques jours avant.
    Bien sûr, le portable n'était déjà plus là . Il ne fallait pas rêver ! Quelqu'un avait dû le voler...Elle avait tellement de chance en ce moment !
    En fait, sa maison lui manquait, tout simplement. La voix bougonne de son père lui manquait, tout autant que les avertissements de ses grands-parents.

    Elle resta là , pendant au moins cinq bonnes, essayant de se souvenir ce qu'elle avait fait de son portable. Elle repassa toute la scène dans sa tête, tout en fermant les yeux.


    «  Allez, un petit effort..T'y es presque.. » dit-elle à elle même.


    Plage, sac, serviette, téléphone, Hiro..BINGO ! Hana ouvrit les yeux comme si elle venait d'avoir une illumination ! Mais bien sûr ! Son téléphone avait dû tomber près de Hiro !
    Cela voulait donc dire qu'il l'avait vu, peut-être, ou même qu'il l'avait en sa possession.
    De toutes les façons, elle pouvait rêver pour qu'il lui donne une seule petite information...
    En fait, elle n'avait pas du tout envie de le voir. Elle s'était promis que pendant trois jours au moins, elle essayerait de l'éviter pour de ce fait, éviter tout problème.
    Mais là , c'était un cas de force majeur. Si ses grands-parents avaient eu un problème ? Et si son père avait une bonne nouvelle à lui annoncé pour une fois ?
    Elle réfléchit pendant 10 minutes. Elle se tâtait fortement.
    Au bout d'un moment, elle décida, et se mit en route vers l'auberge. Directement, elle choisit sa destination : la chambre de Tomoeda Hiro. Elle se ramasserait deux ou trois réflexions, mais tant pis ! Il fallait qu'elle récupère ce téléphone.

    Elle resta devant la porte de la chambre pendant quelques secondes, souffla un grand coup, ferma les yeux, puis toqua.
Revenir en haut Aller en bas

Invité




MessageSujet: Re: Quand un téléphone vous envoie dans la gueule du loup ! [Tomoeda Hiro] Lun 11 Avr - 12:11

Ce qui était amusant, c'était le fait qu'Hiro est retrouvé un portable perdu à côté de lui après la dispute qu'il avait eu avec Hana.
Bien sûr, il avait tout de suite remarqué qu'il s'agissait du cellulaire de la jeune fille de part sa couleur simple. De plus, il l'avait déjà vu avec en main donc aucun doute : il appartenait bien à Hana.
Oh... Il aurait pu aller lui rendre mais il ne fallait pas rêver.
Il s'appelait Hiro et n'avait AUCUNE envie d'aider quelqu'un alors que ce dernier lui marche sur les pieds. Normal non ?

Depuis, il l'avait séquestré dans sa chambre, poser en vrac sur un meuble près de la fenêtre. Et il s'étonna même qu'Hana ne soit pas encore venue reprendre son bien.
Peut-être ne s'était elle pas rendu compte de la chose ? Ou bien c'était qu'elle n'avait pas pensé à ce qu'Hiro l'ait. Haha.
Diabolique.
Il se félicita alors de sa bonne idée. Grâce à ce portable, il allait pouvoir entreprendre sa vengeance. Car oui, même si ce n'était que pour un coup de griffe et de sable, Hiro s'attachait aux détails et comptait bien faire quelque chose pour accomplir ses représailles.

Sauf qu'à force de patienter à ce qu'elle vienne le chercher, il s'était déjà passé plusieurs jours. Trois précisément à cet instant présent. Et il commençait à désespérer.
Pourquoi ne venait elle pas ? Ce n'était pas drôle si elle n'essayait pas de reprendre son portable !
Il joua alors un peu avec ses doigts, assis sur une chaise, regardant de loin ce téléphone qui devait lui ouvrir de nouvelle porte de moquerie.
Bien sûr, si elle venait et qu'elle le retrouvait, il n'allait pas la laisser le reprendre sans faire de réflexion ! Après tout, elle était maladroite et il devait bien lui faire comprendre...

Soudain, on toqua à la porte, le sortant de son observation.
Il releva la tête et se demanda bien qui pouvait bien le voir à cette heure-ci. Surement Yuki qui venait le voir pour occuper son après midi...
Ou bien c'était Hana qui venait enfin chercher son portable...
Ouais... Il pensait plus à la première option puisque la jeune fille n'avait pas l'air de venir à lui.
Se levant pour connaître l'identité de la personne derrière cette porte, il secoua un peu ses cheveux. Mauvaise manie. Puis il ouvrit à moitié la porte, passant sa tête dans l'ouverture.

« Oh. »

Incroyable mais vrai, Hana était là, devant lui.
Enfin... Vu la tête qu'elle faisait, elle semblait venir contre son gré.
Normal.
Mais elle était venue, c'était déjà ça. Il fit alors un sourire narquois. Devait il lui dire de suite qu'il possédait son cellulaire ou bien feignait il l'innocence ?
Oh... Autant exécuter le deuxième choix. Pour sûr, cela ne durait qu'un temps mais au moins ce serait amusant.

« C'est toi. » Lâcha t-il comme si il n'était pas surpris. « Tu cherches quelque chose peut-être ? »

Oui, son portable. Et Hiro savait bien où il était mais n'en pipa pas un seul mot.
Autant la laisser se débrouiller encore un peu. Il bloqua la porte de sorte à ce qu'elle ne puisse pas voir le reste de sa chambre.
Après tout, son portable était en exposition devant.

HJ : Désolée, c'est nul ;o;...
Revenir en haut Aller en bas

Invité




MessageSujet: Re: Quand un téléphone vous envoie dans la gueule du loup ! [Tomoeda Hiro] Lun 11 Avr - 20:43

    Venir jusqu'ici ci pour récupérer un foutu portable, sûrement volé par cet idiot. Hana devait vraiment être désespérée pour agir de la sorte. Elle s'était faite violence, hein !
    Pendant au moins 10 minutes, elle avait pesé le pour et le contre.
    Aller le voir lui permettait de récupérer son portable.
    Le contre ? Il allait sans doute être méchant avec elle, la provoquer, et s'amuser d'elle, comme il savait le faire.
    Elle devait être maso pour venir jusqu'ici ! Hana était une fille courageuse; mais ce qu'elle avait vécu y a deux jours l'avait bien calmé. Malgré tout elle y tenait, à ce portable !

    Elle attendait là , comme une parfaite idiote. D'ailleurs elle pensait fortement à rebrousser chemin. De toute façon, il n'était peut-être pas là …
    Hana regarda ses pieds, tout en patientant. Et d'un seul coup , la porte s'ouvrit. Hiro apparût.
    Elle écarquilla les yeux. Son cœur avait fait un bond sans sa poitrine. Finalement ca avait été une très mauvaise idée de revenir ici. Elle avait légèrement peur...Même, carrément peur !

    « Oh. »

    «  Euh... » Commença t-elle, incertaine.

    Au lieu de se regarder les pieds, elle aurait mieux fait de préparer un truc à lui sortir, elle aurait pû préparer la conversation dans sa tête !
    Elle soupira, et le fixa. En fait, il se tenait d'une manière plutôt étrange. Il ne laissait apparaître que le haut de son corps, et ne montrait pas le reste de sa chambre, qui était sûrement dans un état pitoyable.
    Ou peut-être qu'il avait quelque chose à cacher ? Une fille peut-être...Ou même un téléphone !

    « C'est toi. » Lâcha t-il comme si il n'était pas surpris. « Tu cherches quelque chose peut-être ? »

    Tiens, il n'avait pas l'air très surpris de la voir, il l'avait tout simplement regardé, comme s'il attendait sa visite.
    Hana pouvait le remarquer parce qu'elle était observatrice, et puis, elle observait souvent Hiro en cours, elle commençait à connaître ses mimiques ou ses répliques favorites, elle savait différencier un regard gentil et un regard méchant, même si le premier était beaucoup plus rare que le second.
    Hana le regarda, étonnée.

    « Oui , c'est MOI. » Dit-elle , en insistant .

    Hana sourit, et elle allait bien rentrer dans son jeu ! Si elle cherchait quelque chose ? Mais non, elle voulait l'inviter à manger une glace, pardi !

    «  Oh mais non, je ne cherchais rien..Je voulais t'inviter à danser.. » dit-elle sur un ton ironique.

    Son regard devint plus sérieux, et elle soupira. Sa suffisait maintenant, elle était là dans un but bien précis, et elle repartirait avec ce qui lui appartenait !

    « Bon, je cherche mon téléphone, et je suis pratiquement sûre que c'est toi qui l'as en ta possession..Donc si tu pouvais gentiment me le rendre, ca m'arrangerait, vois-tu ! » Expliqua t-elle sur un ton plutôt sec.

    Elle voyait qu'il ne se décalait pas. Décidément, il devait cacher quelque chose. Elle se rapprocha un peu de lui , puis se mit sur la pointe des pieds. Il était beaucoup plus grand qu'elle et Hana n'avait aucune vision sur l'ensemble de sa chambre.
    Elle se remit sur ses pieds, puis elle essaya de pousser la porte. Peine perdue..Il était vraiment plus fort qu'elle.

    «  Laisse-moi entrer..Si c'est vraiment toi qui a mon téléphone, rends-le moi..Imagine, j'ai un message disant que ma grand-mère est morte..Tu ne te sentirais pas coupable ?! »

    C'était vraiment immonde de parler de ça. Bien sûr, Hana tenait à ses grands-parents comme à la prunelle de ses yeux. Penser à cette éventualité lui brisait le cœur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité




MessageSujet: Re: Quand un téléphone vous envoie dans la gueule du loup ! [Tomoeda Hiro] Mar 19 Avr - 18:54

Il attendait sa réaction tel un rapace guettant sa proie. (comparaison à faire peur en passant). Hiro s'amusa de voir la jeune fille regarder ses pieds, comme si elle ne voulait pas affronter le garçon du regard. Bizarre pour elle qui était d'habitude si impulsive... Il ne s'attendait pas à la voir autant inquiète que cela. Peut-être était-ce du au fait qu'il avait tenté de la noyer dans la mer il y a quelque jours ? Surement... Après tout, il était normal de voir une personne le craindre après ça. D'ailleurs ses anciennes victimes en était la preuve vivante... Ô combien de fois il avait pu voir ce genre de sentiment dans les regards de ces derniers ? Plusieurs fois, à ne plus les compter.

Mais là n'était pas la question... Elle venait de relever la tête, histoire de le voir enfin. Et le temps d'un regard, Hiro cru qu'elle s'était rendu compte de son ' plan '. D'ailleurs vu le ton qu'elle venait d'employer, c'était certain... Bon, au moins elle savait que ce qu'elle cherchait était dans la pièce. Oui sauf qu'il ne lui donnera pas ça comme ça. Et il avait bien une idée de chantage pour accéder à sa vengeance.

Elle tenta de faire de l'humour avec un sourire que se voulait vrai. Haha, que c'était drôle. Hiro sourit alors de la débilité qu'elle venait de sortir et attendit qu'elle lui demande enfin ce qu'elle avait bien pu faire de son cellulaire. Puis, vint cette phrase répliquée d'un ton sec. Son sourire resta encore sur son visage, bien décidé à énervé la jeune fille qui d'ailleurs s'était rapprochée pour pouvoir observer la chambre d'Hiro par dessus son épaule. Mais elle abandonna très vite cette idée quand elle se rendit enfin compte qu'il était plus grand qu'elle. Bonne résolution. Il s'appuya alors contre la porte, attendant qu'elle s'énerve un peu... Ce qui ne tarda pas à venir.

Les arguments qu'elle lui envoya à la figure fit rire Hiro. Se sentir coupable ? Elle n'avait qu'à pas abandonner son portable aussi facilement non ? Et puis ce n'était pas parce qu'il retenait son seul moyen de communication que forcément, il était coupable d'une mort ou accident. Ce n'était pas sa faute si il est arrivé malheur à sa famille. Il n'a rien fait, même pas employer de vaudou ou quoique ce soit... Alors non, il ne se sentirait pas coupable. Et puis même, si la nouvelle était vraiment si grave que ça, internet existait.

« Admettons que c'est moi qui est ton portable... » Lança t-il.

Déjà, cette phrase révélait qu'il possédait cet engin électronique... Enfin ce n'était pas comme si la jeune fille ne s'en doutait pas. Elle ne serait pas venu le voir directement si elle avait su que c'était lui... Quoiqu'elle avait quand même attendu plusieurs jours avant d'arriver... Bref. Il reprit sa phrase.

« Donne moi une bonne raison de te le rendre ? Non parce que tu sais très bien que j'en ai rien à faire si ta grand-mère meurt, je me sentirais pas coupable pour ça. »

C'était vraiment méchant de sa part mais il ne fallait pas se voiler la face : Hiro restait Hiro peu importe les circonstances. Il était fier, sarcastique, et... méchant oui. Mais avec cela, il pouvait aussi se transformer en quelqu'un d'absolument gentil... Surtout en compagnie de sa soeur.

« Ah ! J'ai une idée ! »

Enfin... Il l'avait depuis longtemps son idée... A vrai dire, il avait eu trois jours pour cogiter à cela. Il sourit alors sadiquement.

« Tu m'embrasses et je te rends ton portable. »

Bien sûr qu'elle allait refuser, après tout, Hana avait sa fierté aussi non ? Et puis il avait tenté de la tuer. Dans un sens, on ne pouvait pas embrasser celui qui avait fallait provoqué sa mort. Il n'empêche que c'était un bon chantage désormais.
Revenir en haut Aller en bas

Invité




MessageSujet: Re: Quand un téléphone vous envoie dans la gueule du loup ! [Tomoeda Hiro] Mar 19 Avr - 21:45

    L'invitation à danser, c'était juste une petite réplique ironique qu'elle avait balancée à Hiro. Son visage amusé l'avait grandement énervée ! Oui , elle s'énervait très vite la petite , et surtout en ce moment! Et puis, elle paniquait ! Son précieux téléphone qui avait coûté un bras à son père, CE téléphone. C'est vrai , elle aurait pu se servir d'internet, mais la connexion au WIFI était payante ici, et elle n'allait pas gâcher son argent, et puis, son père ne savait pas se servir d'internet et encore moins lire un mail. C'était vraiment la galère.
    Et puis Hiro était vraiment persistant. Comme une mauvaise herbe, vous voyez le genre ? Elle avait essayé d'apercevoir son portable dans la pièce, mais elle avait été trop petite pour voir quoi que ce soit. Sa taille ? Oui, sa taille la dérangeait. Elle aurait voulu être plus grande, cela l'aurait arrangé dans ce genre de circonstances, voyez-vous !
    Elle vît Hiro s'appuyer contre sa porte.
    Bon sang, si il continuait comme ça, elle allait lui mettre son point dans la figure ! Hana était patiente, jusqu'à une certaine limite. Dans ce cas là , la limite était de 5 minutes. Cela faisait à peine 3 minutes qu'elle l'avait en face de lui, et elle avait déjà envie de lui mettre une gifle.
    Elle essaya de se raisonner. Engager la bataille était pire que tout. Elle savait très bien de quoi Hiro était capable et il pourrait lui faire vivre un enfer après ça. Chose qu'elle voulait absolument éviter. Les brûlures de cigarette sur ses avant-bras, les croches-pattes, les tags sur sa table, le tableau, et autres petites idées machiavéliques..Non merci !
    Elle essaya donc une autre tactique. Elle essaya de le faire culpabiliser en imaginant un accident de sa grand-mère. Oui elle s'en voulait de l'utiliser pour récupérer son portable, et énormément. Elle le regrettait déjà .

    « Admettons que c'est moi qui est ton portable... » Lança t-il.

    « Ah , donc c'est bien toi ! » Conclut-elle, avec un sourire aux lèvres.

    Ce n'était pas un sourire de bonheur, non c'était plutôt un sourire de satisfaction. Elle avait deviné depuis le début qu'Hiro était en possession de son portable, mais là , il s'amusait avec elle, et elle détestait cela.
    Hana était une jeune fille intelligente, capable de déduire les relations de causes à effets, comme tout le monde d'ailleurs.
    Dans sa tête, s'était dessiné le schéma suivant : plage, sac, allure vive, portable qui était tombé de son sac, et pour finir, Hiro.

    « Donne moi une bonne raison de te le rendre ? Non parce que tu sais très bien que j'en ai rien à faire si ta grand-mère meurt, je me sentirais pas coupable pour ça. »

    Hana resta bouche-bée. Non, il était sérieux ? Serait-il capable de faire ça ? Non, vraiment, si cela était réellement arrivé, aurait-il eu des remords ? Se serait-il remis en question ? Probablement pas. Hiro était Hiro, et il ne changerait probablement pas...Enfin, peut-être le jour où il aurait une famille, si il en souhaitait une. Et encore ! Les gens ne changeaient pas aussi facilement après tout.

    «  Tu me dois le rendre, c'est tout. Je suis la propriétaire de ce téléphone, et je pense que cette raison suffit. » elle fît une pause «  Et crois moi , si il arrive quelque chose à ma grand-mère et que je ne suis pas au courant, tu vas en baver, parce que je te tiendrais pour seul responsable ! »

    Bien sûr, elle n'allait pas le rendre responsable d'un accident que pouvait avoir sa grand-mère, en revanche, elle pouvait lui en faire baver si elle n'avait pas été prévenue à temps, puisque c'était lui qui avait été en possession de son portable pendant ces trois longs jours.

    « Ah ! J'ai une idée ! »

    «  Une idée à la Tomoeda Hiro , je suppose ?  Épargne-moi cela, je t'en prie... » dit-elle blasée.

    Oui, ses idées, elle commençait à les connaître, aussi dangereuses les unes que les autres, et il était vraiment méchant en plus de cela. Le pire dans tout ca était qu'il en était fier, fier d'avoir des idées aussi machiavéliques les unes des autres. En fait, on pouvait comparer Hiro à un personnage de roman qui avait vécu les pires horreurs dans sa vie, et qui voulait faire payer le monde entier. Hana doutait absolument de cette théorie. Enfin...Hiro n'avait pas l'air d'avoir souffert dans sa jeunesse...

    « Tu m'embrasses et je te rends ton portable. »

    Hana éclata de rire, un rire franc, comme si Hiro avait sorti une énorme blague. Non, mais, s'en était une, n'est-ce pas ?


    «  T'embrasser ? Oh non plutôt mourir... » dit-elle toujours en train d'étouffer un fou rire. «  Tu dois être vraiment en manque pour me proposer ça, pourtant je suis sûre qu'il y a des tonnes de filles qui ne demandent que ça ! »


    Oui, elle en était persuadée. Et puis..Elle ne serait pas jalouse, hein ? Enfin...Elle essayerait !
    Bref, elle essaya de forcer le passage une autre fois, et poussa sa main gauche sur son bras, et l'autre sur son torse, et elle essaya de le pousser.
    En plus d'être trop grand, il était trop musclé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité




MessageSujet: Re: Quand un téléphone vous envoie dans la gueule du loup ! [Tomoeda Hiro] Dim 8 Mai - 17:17

Une des phrases de la jeune fille le fit rire. Elle lui en ferait baver, c'était une menace. Sauf qu'il se demandait bien comment elle s'y prendrait. Non parce que en faire baver Hiro c'était comme vouloir chuter d'un immeuble de trente étages sans avoir aucune égratignure à l'atterrissage. Mission impossible donc. Mais cela pouvait être drôle.

Bon certes, il comprenait son désespoir si un malheur arrivait à sa mère-grand mais tout de même. Hana savait surement qu'en souhaitant embêter Hiro, on se retrouvait dans le même cas vu qu'il rendait la pareil... Des fois même en pire... Enfin bon.

Il la regarda rire après qu'il ait émit sa condition pour qu'elle revoit son cellulaire. En quoi cela était drôle ? Enfin bon, mieux vaut ne pas savoir à quoi penser Hana. Mais c'est vrai qu'il s'attendait à une réaction comme celle ci. Elle ne comprenait surement pas pourquoi il avait jeté son dévolu sur elle... Pour un chantage... Ou plutôt une revanche assez... incroyable. Il avait de la suite dans les idées d'ailleurs. Il avait TOUJOURS des idées.

C'est pour ça que généralement ses victimes ne s'en sortaient pas entier. A croire qu'il se spécialisait dans le domaine. Tellement qu'il cherchait sans cesse de nouvelles idées... La dernière en date était de faire avaler une cigarette non allumé à un élève qu'il ne connaissait pas plus que ça pour voir sa réaction. La tête qu'il avait fait était vraiment hilarante. Il s'en souviendrait surement longtemps après cette aventure. Le pauvre. Il n'allait plus voir les cigarettes comme avant.

Pour en revenir à Hana, elle venait soudainement de poser ses arguments. Clash. Hiro ne s'attendait pas à cela mais bon, elle était imprévisible. Mais cela ne l'empêcha absolument pas de sourire. Oh que oui, il y avait surement d'autres filles qui souhaitaient l'embrasser mais ne disait on pas que les baisers volés étaient les meilleurs ? Il préférait embrasser quelqu'un qui ne souhaitait pas le faire que plutôt faire face à une jeune fille qui ne demandait que ça. Chacun ses goûts. Il avait envie de se lancer un énième défi en faisant ça.

« Il y a surement d'autres filles mais pour l'instant la seule que je veux c'est toi. »

Dans un autre contexte, cette phrase aurait pu passer pour une belle déclaration très romantique et fleur bleue.

Beurk.

Ce n'était absolument pas le genre d'Hiro. Ainsi, quand il disait cela, il y avait d'autres sous entendu que seul lui pouvait comprendre... D'ailleurs en repensant à la phrase qu'avait énoncé Hana, il se demanda si il y avait un sous entendu. Serait elle un peu jalouse ? Non. C'était surement impossible puisqu'elle ne semblait pas l'aimer. C'était d'ailleurs ce genre de chose qu'il aimait beaucoup chez elle en plus de sa répartie. Bon, il n'était pas maso mais comparé à ces autres filles justement, c'est ce genre de trait de caractère l'a distingué des autres directement. Et puis... Elle était jolie, il aimait bien son visage. Autant faire une pierre deux coups ?

Hana tenta alors de le pousser pour surement rentrer... Tentative qui échoua lamentablement faut dire. Hiro rigola alors. Elle croyait jouer à Hulk ou quoi ? A croire qu'elle n'avait pas fait la différence entre la force et la taille du garçon par rapport à la sienne.

« Tu tentes de faire quoi là ? » Sourit il. « Je t'ai dis que la seule façon de reprendre ton portable était de m'embrasser. Sinon au revoir. »

D'une soudaine impulsivité, il essaya alors de refermer la porte, tout doucement. Essayant de presser un peu la jeune fille pour qu'elle se dépêche de faire son choix.

Le pire de l'histoire était surement que tout avait commencé avec un portable retrouvé sur la plage.
Revenir en haut Aller en bas

Invité




MessageSujet: Re: Quand un téléphone vous envoie dans la gueule du loup ! [Tomoeda Hiro] Dim 8 Mai - 20:43

Oh oui. Elle était très sérieuse quand elle disait que Hiro allait en baver ! Après tout, si elle le voulait, elle pouvait être aussi méchante que lui ! Sauf que là , c'était pour une bonne raison. Il lui pourrissait carrément sa journée..Et puis elle s'inquiétait. Rien que le prix de son portable était aberrant, si elle le perdait, elle se ferait tuer par son père..Et ce, en rentrant chez elle. Enfin, il fallait déjà qu'elle rentre chez elle, et vu la situation sur l'île, c'était très mal parti ! En plus les profs ne pouvaient pas quitter l'île, une élève avait disparue après tout, ils devaient avoir peur d'avoir des ennuis quand ils rentreraient au lycée..

Ah mais là, elle était loin de s'ennuyer la petite. Elle se trouvait devant le mec le plus pourri du lycée, et quand elle disait qu'il était « pourri » ce n'était pas un euphémisme. Oui c'était une véritable ordure, qui s'en prenait à plus petit que soi. Quel courage, dîtes-moi !
Hana ne comprenait pas cette attitude, certes, elle était aussi « rebelle » mais elle ne s'en prenait pas aux autres, elle s'en prenait surtout aux profs..Eux étaient capables de se défendre..Quoi que..Ils étaient tellement débiles que la plupart du temps, ils ne remarquaient rien.
Hiro était quelqu'un d'extrême...C'était vraiment horrible pour ces victimes.
Elle se rendit compte que ce qu'il lui faisait là, n'était rien, par rapport à ses autres victimes, il ne l'avait jamais attaquée très fortement...Enfin, il avait tenté de la noyer, mais elle n'aurait aucune cicatrice, elle ne se rappellerait même plus de cela dans 10 ans !
Certains adolescents pouvaient être profondément atteints par ces attaques, et n'oubliaient pas aussi facilement.

Enfin là , Hiro était atteint, mais...D'une manière différente. Il lui avait carrément demandé de l'embrasser si elle voulait récupérer son téléphone portable. Elle avait répondu en éclatant de rire, il n'était sûrement pas sérieux ? Hein ?
Après tout , il la détestait, et c'était réciproque..Enfin..Un peu. Hana le détestait, mais il avait un je ne sais quoi qui faisait qu'elle se sentait attirée par lui, par moments.
Elle avait aussi répliqué que d'autres filles n'hésiteraient pas à l'embrasser, elles.

« Il y a surement d'autres filles mais pour l'instant la seule que je veux c'est toi. »

«  Non mais tu es complètement fou ! Tu te rends compte de ce que tu viens de me dire ? Elle est bien bonne celle là ! » S'écria t-elle «  Serais-tu vraiment capable de m'embrasser, toi qui peux pas me voir en peinture ? » Hana soupira « Et ...Et ..Roh, puis m**** ! »

Elle avait entreprit un travail de forcenée : bouger Hiro de l'embrasure de la porte afin de pénétrer dans la chambre. Enfin, il était plus grand qu'elle et avait surtout beaucoup plus de muscles : il ne bougea pas d'un seul centimètre. C'était peine perdue, donc...
Hiro rigola. Il se fichait d'elle, c'était clair ! Hana soupira , et commençait à s'énerver. Combien de temps allait-il encore s'amuser d'elle de cette façon ? Elle ne supportait pas cela, elle en avait conscience en plus.

« Tu tentes de faire quoi là ? » Sourit il. « Je t'ai dis que la seule façon de reprendre ton portable était de m'embrasser. Sinon au revoir. »


Hana resta bouche bée. Oh non, elle n'allait pas s'en aller, elle était venu ici dans un but précis, et ne voulait pas perdre son temps. Elle allait atteindre son but d'une façon où d'une autre.

Elle fît Hiro refermer la porte, tout doucement.
Hana se jeta sur la porte.

«  OK OK ! » s'écria t-elle « Je ...Veux récupérer ce portable...J'y tiens.... » dit-elle , la gorgée serrée.

Elle savait qu'elle mettait un pied dans les ennuis, pourtant....Elle aimait sûrement ça, se mettre dans les ennuis, elle le faisait de façon inconsciente.
Hana allait faire quelque chose qu'elle regretterait amèrement.
Elle respira un grand coup, puis, elle se plaça devant lui, mis ses mains sur les épaules d'Hiro, puis elle déposa un baiser sur ses lèvres, chose qu'elle n'avait jamais faîte auparavant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité




MessageSujet: Re: Quand un téléphone vous envoie dans la gueule du loup ! [Tomoeda Hiro] Dim 15 Mai - 19:59

Plus la porte se refermait, plus il attendait de voir ce qu'Hana allait faire pour récupérer son bien. Était elle prête à tout ? Même à embrasser celui qu'elle détestait surement ? C'était un bon jeu. Décidément, il ne regretta pas d'avoir attendu trois jours pour voir les réaction de la jeune fille. C'était très amusant pour lui. Il ne s'ennuyait pas. D'ailleurs les seuls moment où il pouvait s'ennuyer était surement les jours où il n'avait rien autour de lui... Enfin vous imaginez lorsqu'il est enfermé dans un pièce quoi... C'est la même chose. Quoique, pour le reste du monde, c'était surement une bonne nouvelle qu'il soit ainsi enfermé. Au moins, il fichait la paix à tout le monde. Même, pourquoi pas, à une mouche. Mais bon... Le retour faisait sans doute mal. En même temps qui apprécierait d'être enfermé ? Hiro, à sa sortie, serait très certainement revenu avec des plans de vengeance. Il n'aimait pas passer pour le bouffon de service... Mais plutôt pour le roi. C'était carrément plus drôle ! Surtout lorsqu'il n'y avait personne pour le faire redescendre de son piédestal...

Ouais sauf qu'il y avait des gens qui se mettaient en travers de son chemin. Comme tout ses ennemis par exemple. Ou même les pauvres innocents qui complotent derrière son dos. Par ailleurs, c'était une chose qui faisait rire le garçon. Au moins, qu'on le critique par derrière ou même par devant, on parle de lui. En bien ou en mal (même si c'est plutôt en mal que bien...), on parlait de lui. Et ses pensées ne dépassaient pas ce stade. De toute manière, il voyait la vie de son côté. Sauf lorsque les choses tournaient mal pour lui, comme sa soeur qui le fuit et qui n'était pas prévu au programme par exemple.

Il repensa soudainement à la phrase que la petite Hana lui avait faite : « Serais-tu vraiment capable de m'embrasser, toi qui peux pas me voir en peinture ? ». Hum... Oui surement. Mais il ne lui avait pas trop répondu. Ou plutôt un simple onomatopée dont il ne se souvenait plus l'intonation. Mais ce genre de détail le satisfit grandement : Au moins, elle avait eu la réaction de lui dire ce qu'elle pensait. Elle croyait donc qu'il la détestait jusqu'à en vouloir sa mort. Un côté oui, un côté non. C'était plus.... Autre chose. Bref, il ne savait que penser. Juste qu'Hana était bien une chanceuse par rapport aux autres. Et ça, Hiro l'avait bien remarqué par habitude. Car oui, en temps normal, cela ferait longtemps qu'il aurait concocter un plan du tonnerre... A croire qu'il tenait à elle... Hum... Non, impossible. C'était tout à fait impensable. Impensable. Hiro ne s'attachait pas aux gens. Les seuls étaient peut-être bien Mayu et Yuki. Le reste passait au second plan.

Puis tout à coup, elle se décida enfin à l'embrasser. Même si il était certain que c'était un coup de tête pas si impulsif que ça. Il sourit en sentant une pression sur ses épaules : elle venait d'y réfugier ses mains. Bon okay, le contact n'était pas aussi doux que celui d'une autre fille qui était apparemment amoureuse de lui mais cela lui allait. Pour finir, il vit le visage de la jeune fille se rapprochait pour... embrasser ses lèvres d'un simple baiser. Puis... Plus rien. Bon. Là, cela ne lui allait pas et puis n'était il pas d'humeur joueuse ?

Il l'a regarda et il savait plus que très bien qu'elle attendait que la promesse soit enfin réalisée. Sauf que... Non. Les critères n'avaient pas été réussi jusqu'au bout. Ainsi, Hiro fit une moue qui pouvait être énervante... En même temps, une moue d'enfant gâté, ce n'était pas trop ça non plus. On n'avait plus envie de coller une claque au môme plus qu'autre chose. Sauf si vous êtes une mère poule, bien évidement. Bref...

« T'appelle ça un baiser ? »

Puis soudain, contre toute attente, il lâcha le porte et courra vers le portable d'Hana pour le récupérer avant elle, sachant très bien qu'elle souhaitait reprendre son dû plus vite que possible. Il le leva alors dans les air, s'attendant à ce qu'elle vienne le chercher.

« Recommence et je te le laisse. »

Heureusement qu'il était plus grand qu'elle dans un sens, sinon il n'aurait pas pu exécuté ce qu'il souhaitait. Haha. Qu'il était drôle.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand un téléphone vous envoie dans la gueule du loup ! [Tomoeda Hiro]

Revenir en haut Aller en bas

Quand un téléphone vous envoie dans la gueule du loup ! [Tomoeda Hiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oumyou :: It's the End :: 
. Archives
 :: 
.TOPICS ABANDONNES
-